Immobilier locatif : les clés pour bien réussir

Faire un investissement locatif consiste à acquérir un bien en vue de le mettre en location pour percevoir des rémunérations supplémentaires et s’aménager un patrimoine. Ainsi, une fois l’acquisition amortie, le financement permet de bénéficier de revenus appréciables. Mais tout commence par de bons choix. Voici les 03 clés pour réussir cet investissement.

Choisissez une zone géographique porteuse et étudiez le marché

Voici la première clé pour réussir son investissement locatif. Favorisez une ville déterminée par une croissance continue de population, une commune très bien desservie par les transports en commun, équipée de pilotis commerciaux, etc. Avant de faire l’acquisition d’un logement 04 pièces, par exemple, examinez le voisinage des établissements scolaires, voire universitaires, pour pouvoir le mettre à la location soit à des étudiants en colocation ou à une famille. En vue de connaître le taux de logements inoccupés dans le quartier sélectionné ainsi que les tarifs pratiqués au loyer, consultez les annonces. Un bien proposé à prix trop onéreux se loue plus difficilement qu’un autre et à la première occasion, les locataires le quittent. Ensuite, prenez en considération le bassin d’emplois du voisinage ainsi que les grandes manufactures pouvant être établies à proximité, étant donné cela peut être une assurance pour louer votre bien.

Acquérir un bien, c’est avant tout un bon placement

Dans le choix de l’immobilier, ne pas faire intervenir l’émotion aide grandement à réussir son investissement locatif. Le bien, en effet, ne sera pas votre habitation principale et trop d’émotion pourrait vous faire perdre de vue votre objectif principal : la quête d’un placement fructueux. Le choix de votre immobilier déchargé d’affect vous permettra de multiplier vos chances que l’habitation plaise à d’autres et de trouver preneur plus facilement. N’oubliez pas votre objectif : l’immobilier doit être louable. Ainsi, n’achetez pas dans un secteur sinistré, sous prétexte de coûts attrayants. Allez sur place avant l’acquisition en vue de voir par vous-même la situation du bien ainsi que les commodités de l’entourage.

Ne soyez pas trop ambitieux et variez vos investissements

Avec un prêt limité à 20 ans ainsi qu’un apport diminué (10 %), votre effort mensuel devrait rester chétif. Malgré cela, n’omettez pas que le prix au m2 des surfaces concises est plus élevé à l’acquisition, mais également à la location. Cette prudence associée à une diversification des placements vous permet, en cas de soucis (loyers impayés, par exemple), de ne pas avoir mis dans le même panier tous vos œufs et, de ce fait, de gérer plus facilement les problèmes. Pour réussir son investissement locatif, il faut toujours garder à l’esprit que la plus-value est opérée sur le coût d’achat et non sur celui de revente. En conséquence, « bien acheter » est indispensable.

Comment peut on défiscaliser dans l’immobilier ?
Les SCPI : qu’est ce que c’est ?